Femme-Maison (Géraldine)

Collage contextuel, Centre Paris Anim’ Maurice Ravel, Paris, 2017.

 

A l’origine de cette série, il y a une découverte, une révélation, apportée par les dessins de Louise Bourgeois.
Ce titre “Femme-Maison” lui appartient donc, je me le suis approprié. Comme un hommage tout d’abord. Comme une raison d’être ensuite.

La “Femme-Maison” est pour moi l’allégorie de la femme contemporaine : émancipée, indépendante,
capable de porter/supporter seule son architecture, sa maison, sa vie.
Comme beaucoup des femmes d’aujourd’hui, je suis sensible à ce modèle.
Pourtant je vis dans une société où des modèles masculins ou traditionnels exercent un pouvoir fort.
Je dis modèles mais ils pourraient bien être des clichés. L’homme-pilier.
Architecture protectrice certes mais qui nous emmure.