"Sans titre (maisons de rue)"

série, photographies, 2007- (...)

Ce sont des abris, des tentes, glissées depuis plusieurs saisons ou plusieurs années dans les interstices urbains.
Leur fonction première est d’abriter. Pour survivre.

.Je les nomme maisons de rue aussi parce qu’elles révèlent une volonté très humaine d’aménager son quotidien, d’habiter, de construire un lieu de vie.
Des cartons, des casseroles, des bâches.

Des destins et des histoires également.

Les maisons de rue sont le lieu de l’intime fragilisé, de l’intime exposé. Un contexte violent que souvent nous choisissons de ne pas voir.

 
Les textes et images de ce site sont la propriété exclusive de Anne-Laure Maison