"Lit-glou, observatoire des reves"

projet non réalisé, 2000.

On peut l’assimiler à un oeil, comme si nous étions entre la rétine et le cristallin, juste avant que les informations arrivent au cerveau.

Réfléchissant les informations extérieures tout en protégeant celles de l’intérieur, on peut voir sans être vu.
Sa structure est gonflable.

Le lit-glou vit dans une dimension métaphorique, dans une référence continue à un idéal naturel nomade.
Le rêveur choisit donc le lieu de ses rêves, il en devient le maître.

 
Les textes et images de ce site sont la propriété exclusive de Anne-Laure Maison