"Dévitalisations"

série, photographies numériques (30x40 cm), 2007.

Exposition collective, 3ème édition du Festival de l’Etrange, alliance Franco-Marocaine d’Essaouira, Maroc, 2009.
Expositions personnelles "Dévitalisations", Au Xème, Paris, 2008.
Expositions personnelles "Etat des lieux", Espace culturel 25° EST, Paris, 2007.

Un jour, en écoutant une émission radio, j’ai découvert l’existence des dévitaliseurs.

Ce sont des hommes payés par le propriétaire d’un appartement ou d’une maison pour en empêcher
l’occupation.
Ils sont chargés de détruire la plomberie, le système électrique… et donc de rendre impossible la vie dans cet appartement ou cette maison.
J’ai eu l’idée de retoucher ces photos d’intérieurs (cuisines et salles d’eau) en supprimant les robinets.
A première vue, on ne se rend pas compte de cette disparition.
Nos habitudes si fortement ancrées nous font prendre pour une évidence l’existence de l’eau courante.
Puis lorsqu’on réalise l’absence des robinets, on se demande comment peut fonctionner une maison sans cet élément essentiel, l’eau.
Et pourtant tous les signes sont présents d’un espace habité.
C’est une interrogation sur notre mode de vie. C’est une manière de représenter la vie avec l’absence.
L’absence fait partie d’une manière ou d’une autre de nos vies.

Pourtant nous vivons.

 
Les textes et images de ce site sont la propriété exclusive de Anne-Laure Maison